Beaumont de Pertuis est situé à l’extrême sud-est du département de Vaucluse et du Luberon, ce qui en fait un pays à part. C’est une commune étendue qui jouxte les départements des Alpes de Haute-Provence, du Var et des Bouches-du-Rhône.

Grâce à son vaste territoire protégé par des collines et à des franchises (droits ou privilèges) que les villageois ont habilement obtenues de leurs nombreux seigneurs (il y en a eu beaucoup), le village a été longtemps dénommé Beaumont-les-Nobles.


L’histoire de Beaumont est marquée par plusieurs tremblements de terre, mais le séisme de mars 1812 est d’une violence inouïe.


Fontaine rue du Portail Matheron: fontaine doublement semi-circulaire, à couronne de laurier datant de 1838 (ou 1836!). Toutes les fontaines du village ont été construites en même temps avec des matériaux identiques, en calcaire de coloration jaunâtre et les canons sont en fonte.


Rue, très typique de ces villages, qui conduit à l'église


Place de la colonne: la fontaine colonne, reposant sur son socle massif, et ses quatre jolis tritons de fonte. Elle a donné le nom à cette place


L’Église romane Saint Jean-Baptiste : elle sort de terre au XIème siècle au coeur du village, disposition rare à l’époque car les églises étaient bâties extra-muros (en dehors des murs) faute de place. Après le tremblement de terre de 1708, toute la moitié sud de l’édifice va s’effondrer, écrasant dans sa chute le moulin à huile et le four à pain communaux. A l’intérieur, c’est le musée du retable, on en compte cinq, tous plus beaux les uns que les autres : ils avaient été sortis quelques jours avant l’écroulement.


A gauche de l’église, maison originale décorée de cigales, tête de lion, sabots, pigeon, etc. Plus communément appelée la maison de « Disney», elle est l'oeuvre d’un habitant passionné.


Tête de diable: en descandant la rue de l’Église, dans une impasse, au-dessus d’une porte, une petite tête de diable à barbiche et oreilles pointues (moulage d’une sculpture romane qui se trouvait dans l’église avant le tremblement de terre).


Place Gilbert Plat: président fondateur du Parc Naturel Régional du Luberon, située en contrebas de l’Église,


Endroit fort agréable, apprécié des chats qui profitent de sa rénovation pour s'y prélasser


en contrebas, une petite fontaine à buffet d’eau soulignée de pilastres.


La fontaine moussue et le lavoir. Un système de rigole maçonnée derrière la paroi de celle-ci, alimente le lavoir situé sous voûte juste à proximité. Le lavoir est composé de deux bassins ovoïdes et de deux barres d’égouttage. Le bac du fond servait au rinçage. (impossible de le photographier)


La chapelle Notre Dame de Beauvoir, premier édifice que nous rencontrons en entrant dans le village par la route de Mirabeau. Elle a été construite dans la deuxième moitié du XIème siècle par les moines de l’abbaye Saint-Victor de Marseille.


En 2008, lors d’un chantier de restauration, une fresque d’une dimension avoisinant les 60 m² est découverte. Elle représente la vie de Jésus et serait la plus ancienne connue en Provence. L’accès à l’intérieur est interdit tant que la restauration n’est pas achevée.


les commentaires sont ceux du guide réalisé par Luberon Côté Sud